Montage du chassis Iron Man-4 de Keenlon

Je viens de recevoir ma première commande passée chez Robotshop, et en particulier le châssis tank Iron Man 4 de Keenlon (ou Keenon, je ne sais toujours pas).

La fiche technique du châssis est disponible sur le site de Robotshop, ici.

  • Roues en aluminium et chenilles en nylon
  • 2 puissants moteurs à engrenages métalliques, avec de l’espace pour 2 encodeurs
  • Deux roulements dans chaque roue
  • Capacité de transport jusqu’à 4,5 kg (10 livres)
  • Moteurs de 3 à 9V (courant de bloquage : 4 A par moteur, courant hors charge : 300 mA par moteur)
  • Dimensions : 168 × 226 × 90 mm
  • Poids : 1,1 kg

Revue du montage et premières impressions.

Contenu du colis : on retrouve tout le nécessaire, 3 clés pour le vissage et une documentation.

Montage des roulements (chaque bloc de roulement est déjà pré-assemblé).

Le montage des moteurs est aussi très facile.

Ajout des engrenages et de l’étage supérieur. A noter que contrairement à ce que décrit la notice, les 2 blocs d’engrenages sont déjà pré-assemblés. J’ai dû limer légèrement les barres des moteurs pour réussir à fixer les engrenages. Pour la fixation de la partie supérieure, il n’y a pas d’écrou, le pas-de-vis est directement intégré au châssis.

Une tige fine en acier permet de refermer les chenilles. Pour le moment je ne les ai pas enfoncées à 100% (j’aurai sans doute besoin de re-démonter le châssis).

Montage terminé avec l’ajout de la façade avant (à noter : des écrous différents de ceux de la notice).

Le châssis semble de bonne qualité et solide. Quelques imperfections sont présentes mais faciles à corriger. J’ai un doute sur le matériau utilisés pour les 2 engrenages, je ne sais pas dire si c’est de l’alu ou du plastic, on verra à l’usage. Concernant les chenilles, la fixation avec la tige de fer est efficace, mais une fois les chenilles installées, je ne suis pas sur qu’on puisse les démonter de nouveau (l’extrémité de la tige est rugueuse, une fois insérée à fond, ces aspérités se bloquent dans les chenilles).

Pour finir, une courte vidéo d’un moteur en action :

Une réflexion au sujet de « Montage du chassis Iron Man-4 de Keenlon »

  1. Ping : Test du contrôleur de moteurs Sabertooth dual 5A | Le Labo : expériences autour de l'impression 3d, la robotique et autres projets DIY (Arduino…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *