Assemblage de l’axe Y

Il s’agit de l’ensemble qui va permettre de déplacer le plateau d’impression d’avant en arrière. Cette étape est assez complexe, je trouve le manuel assez succint, il faut avancer pas à pas, délicatement et constamment s’assurer que le chariot coulisse toujours correctement. Je vais essayer d’être aussi précis que possible.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On commence par fixer (sans serrer) les supports des barres lisses d’acier.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Soudure (et gainage) de l’interrupteur de fin de course sur les 2 connecteurs aux extrémités.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’interrupteur est fixé au support de la barre de droite (la plus courte).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Petite aparté, je me suis aperçu qu’il me manquait un trou pour passer les fils du moteur de gauche de l’axe Z et de l’interrupteur Z) sous le plateau, j’en profite pour le faire maintenant.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On revient à l’axe Y, les fils des moteurs et de l’interrupteur sont torsadés (noir/vert et rouge/bleu pour le moteur).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Passage des fils sous la base.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On peut visser le support moteur puis engager les barres lisses dans les supports.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Délicatement, on fait passer les barres dans les roulements à billes.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Déplacer le chariot de l’avant vers le fond plusieurs fois pour positionner les supports de barres. On peut maintenant serrer les vis des 2 supports de la grande barre (sur la base). On en profite aussi pour serrer le 3ème support de roulement du plateau, après avoir fait quelques aller-retours avec le chariot pour s’assurer d’un alignement correct.

Pour travailler dans de bonnes conditions, on retire là petite barre et on redresse le chariot pour avoir un accès facilité au dessous. Deux opérations nous attendent :

  • régler la bonne longueur de la courroie
  • bloquer la nappe du plateau chauffant

Pour la courroie, j’y suis allé à tâtons : plusieurs essais en enroulant la courroie autour de la poulie de l’axe moteur et en tendant la roulette opposée, après 3-4 tests, on trouve la longueur idéale. On ajustera au moment de visser la roulette de tension à l’arrière du plateau.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Pour la nappe, après avoir fixé le plateau chauffant, il faut la faire passer dans le « pince-nappe » en évitant le contact avec le dessous du plateau chauffant. Éliminer tout contact n’est pas évident, j’ai fait au mieux. Avant de serrer la nappe, penser à passer le ruban de polypropylène.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On peut refermer le plateau et repasser la petite barre lisse dans le roulement du chariot. Après quelques aller-retours du chariot de l’avant vers l’arrière pour s’assurer que le chariot coulisse toujours bien, on peut serrer le support de barre avant sur la base. On déplace une nouvelle fois le chariot au fond, et on peut serrer le support de barre arrière sur la base. Normalement, le chariot devrait se déplacer sans blocage sur toute la distance (vérifier que le clic sur l’interrupteur de fin de course se fait bien).

Il reste à fixer la nappe sur la base.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J’avoue avoir quelques craintes sur le mécanisme d’entrainement : à force de déplacements, j’ai peur que la courroie sorte de la poulie. les simulations « manuelles » se sont bien passées, mais après un grand nombre de déplacements, je ne sais pas. Dans le doute, j’ai commandé 2 poulies T5 8 dents en alu avec un bord pour empêcher la sortie de la courroie.

OLYMPUS DIGITAL CAMERApoulie_t5

Sur les dernières photos, on peut voir que j’ai glissé le bouclier thermique préparé ici sous le plateau chauffant. J’ai du refaire quelques découpes pour qu’il s’insère correctement. J’ai aussi piétiné toutes les plaques de cartons pour les tasser et recouvert le dernier étage d’une couche d’aluminium, histoire d’isoler un peu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *