Piloter ses drones les mains au chaud !

Allé, l’impression 3D c’est rigolo, mais revenons aux choses sérieuses 😉

Sous nos tropiques, faire voler nos multirotors en hiver, ce n’est pas toujours une partie de plaisir. Pour contourner les problèmes de pluie ou de neige, il y a l’étanchéité du matériel électronique, mais ce n’est pas pour tout de suite. On va commencer par s’attaquer au problème du froid ! En particulier pour les mains : piloter avec les mains gelées, c’est mission impossible.

Pour palier ce problème, on va non seulement utiliser une housse pour radiocommande, mais on va surtout l’équiper d’un chauffage central 😉 Je précise tout de suite que l’idée n’est pas de moi, on trouve plusieurs guides sur le net, et dans mon cas, je me suis largement inspiré de la réalisation de naviluminor, sur le forum de WeAreFPV.

Nous aurons donc besoin :

  • d’une housse de radiocommande, pour ma part j’ai utilisé celle de Turnigy, qui est maintenant pratiquement introuvable. Kestrel, du forum WeAreFPV a cependant trouvé ce modèle qui semble identique, aux couleurs près.
  • d’un contrôleur de température :
  • d’une LiPo 2S 5000 mAh :
  • d’un moniteur de tension pour éviter une décharge profonde :
  • Et des aiguilles avec du fil à coudre 😉

On va commencer par préparer la housse. Après avoir positionné les différents éléments, on démarre l’atelier couture. D’une part les pads chauffants, puis les sangles auto-adhésive qui maintiendront la lipo et le contrôleur de température. J’ai marqué en rouge les points de couture sur la photo suivante. Attention à bien positionner la sangle du contrôleur de température pour que les indicateurs restent visibles au travers du morceau de plastique qui permet de serrage de la sangle.

La prochaine étape consiste à modifier le contrôleur. Pour des raisons de commodité, j’ai inversé les fils du contrôleur : la lipo sera connectée par la gauche et la sortie vers les pads chauffants, vers la droite.

Enfin, je soude sur les fils d’entrée le moniteur de tension pour être alerté lorsque la tension chutera trop bas (visuellement d’abord puis par un bip sonore) :

On peut utiliser une gaine thermorétractable pour rigidifier tout ça :

L’alternative est d’utiliser un petit moniteur de lipo qui sera attaché à la prise de balance.

C’est terminé, il n’y a plus qu’à mettre les éléments en place :

Et on est prêt à aller voler, les mains au chaud ! 😀

Je n’ai pas encore eu l’occasion de vider complètement la batterie, mais je pense qu’on doit pouvoir tenir une bonne heure au chaud.

En complément, je vous recommande cette excellente vidéo de Yann Kibongui (YKS) sur le sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *