Le chariot de l’axe Y (Y carriage)

On s’attaque au support du plateau chauffant.

J’ai choisis la facilité : le plateau vient de chez Nophead. L’avantage d’un plateau en Dibond vient de son poids, beaucoup plus faible que pour un plateau en MDF (pour la même rigidité). Le moteur Y ne s’en portera que mieux. L’autre avantage de l’avoir pris chez Nophead : il arrive pré-percé.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Petite astuce pour passer les écrous auto-bloquants tout en haut du support d’attache des courroies : utiliser une longue vise M3 pour tirer l’écrou (cf. les 2 photos suivantes).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En haut et en bas, on peut voir les 2 écrous auto-bloquants insérés de cette façon.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Trois petits pièges pour cet assemblage :

  • Le dessous est le côté mat de la plaque de Dibond
  • Concernant la fixation des roulements linéaires, elle diffère légèrement sur ma version des pièces (pas d’emplacement pour un écrou auto-bloquant ==> utiliser une rondelle M4 + un écrou auto-bloquant M4).
  • L’avant du chariot se situe du côté opposé à la fixation de la nappe. Les 2 supports d’attache de courroies sont légèrement différents, l’un à une petite dent, l’autre non. Il est très important que celui sans la dent soit celui vers l’avant du plateau. A cet endroit, la courroie revient directement du moteur et n’a pas encore pivoté à 180° : les dents sont toujours à l’intérieur.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *