Piloter ses drones les mains au chaud !

Allé, l’impression 3D c’est rigolo, mais revenons aux choses sérieuses 😉

Sous nos tropiques, faire voler nos multirotors en hiver, ce n’est pas toujours une partie de plaisir. Pour contourner les problèmes de pluie ou de neige, il y a l’étanchéité du matériel électronique, mais ce n’est pas pour tout de suite. On va commencer par s’attaquer au problème du froid ! En particulier pour les mains : piloter avec les mains gelées, c’est mission impossible. Continuer la lecture

Impression de figurines de précision (PLA et bois)

Toujours dans la série « Impression 3D », après avoir testé et optimisé ma CR-10, imprimé les décorations de Noël, il était temps de la soumettre à des modèles plus complexes pour voir quelle qualité elle peut atteindre.

Il y a 5 ans, après de longues optimisations mais surtout un gros travail de « post-production » (ponçage, primaire de lissage, reponçage, peinture, vernis…), j’avais réussi à obtenir un très bon résultat.

Cette fois-ci, je n’ai pas fait autant d’efforts Continuer la lecture

Nouvelle imprimante 3D : la CR-10 de Creality3D (mise en route, tests et améliorations)

Ça faisait longtemps que je n’avais pas reparlé d’impression 3D, bien que j’avais créé ce blog au départ pour documenter la fabrication d’une Mendel90 Sturdy ! Donc après la CNC, les robots, les drones et autres bricoles, nous y revoilà !

Depuis que je me suis mis au pilotage de qwads, les besoins en impression 3D refont surface, et en particulier l’impression de filaments flexibles : idéals pour absorber les chocs et les vibrations. Malheureusement, après une semaine de tentatives infructueuses et diverses modifications sur ma Mendel90, je n’ai rien obtenu de suffisamment satisfaisant, je me suis donc laissé tenter par un remplacement de ma bonne vielle imprimante 🙂

Il a fallu se mettre un peu à jour, et le modèle qui a le vent en poupe depuis un peu plus d’un an, c’est la CR-10 de Creality3D. Une communauté énorme s’est constituée autour, plein d’améliorations sont disponibles, les pièces de rechange sont faciles à trouver, et le firmware a été mis à disposition (c’est du Marlin, comme pour la Mendel90). D’autres modèles (Tevo Tornado, Alfawise U20…), très similaires ont vu le jour, parfois un peu moins chers, mais j’ai préféré privilégier un modèle bien installé dans l’univers de l’impression 3D. Côté prix, je l’ai payée 379€… chez Amazon ! En général, on achète ces imprimantes en Chine. J’ai été livré en 24 heures, et j’ai une vraie garantie. En bonus, si vous suivez ce lien, il s’agit du vendeur officiel ! (il y a de nombreux clones, pas forcément moins chers). Continuer la lecture

Conserver ses bobines de filament

Il faut savoir que le PLA (et davantage encore le TPU) sont très sensibles aux conditions de stockage, et en particulier à l’humidité. C’est pour cela qu’elles sont en général livrées sous vide et avec un sachet d’absorbeur d’humidité. J’ai même lu des articles où il était recommandé de laisser « sécher » au four des bobines n’ayant pas été utilisées depuis un moment, pour évacuer le surplus d’humidité et limiter les dégâts. Dans la mesure du possible, on évitera également de les stocker à la lumière.

Au total je dois avoir en 10 et 15 bobines de filament : couleurs différentes, opaques/translucides, PLA, TPU, bois… Mais je n’imprime pas en permanence et je garde ces stocks très longtemps avant de les écouler.

Continuer la lecture

Premiers pas dans l’univers du vol en immersion (FPV)

Voler… telle est la promesse du vol en immersion ou FPV (First Person View), rien que ça ! 😉

Le trio du FPV : racer, lunettes et radio !Le trio du FPV : racer, lunettes et radio !

Avec la démocratisation des « drones de loisirs », c’est devenu une activité relativement accessible et abordable. Le terme « drone » étant plutôt destiné au domaine militaire, je ne l’utiliserai plus dans la suite de l’article. Plus précisément, on parlera de multirotor (souvent quadrirotor ou quadcopter), car c’est ce que j’ai choisi pour débuter. Continuer la lecture

Horloge à base de tubes Nixie

Cette fois-ci, pas de robotique ni trop d’électronique, juste du fun à essayer de faire un bel objet. Il va s’agir d’une horloge, mais pas n’importe laquelle : une  « Nixie Clock ».

Evidemment, elle donne l’heure, mais son originalité repose sur les afficheurs utilisés, des tubes Nixie. Ils ont été inventés en 1954 et sont parmi les premiers afficheurs numériques. Ils ne sont plus fabriqués aujourd’hui, mais l’Union Soviétique en a produit énormément à l’époque et on peut encore en trouver assez facilement sur Ebay (Russie, Ukraine…). Continuer la lecture

Logger de température et d’humidité

Dans le précédent article, j’illustrais la technique de gravure à l’anglaise pour réaliser des circuits imprimés avec un cas pratique : un logger (enregistreur) de température et d’humidité. Ce nouveau billet est l’occasion de revenir plus en détails sur ce petit projet (et de le finir 😉 ).

L’objectif est d’enregistrer à intervalles réguliers la température et l’humidité d’un environnement donné pour pouvoir les étudier, les analyser. Ça peut-être intéressant pour optimiser son chauffage, vérifier le bon fonctionnement d’un réfrigérateur, analyser un environnement naturel etc. Continuer la lecture

Création de PCB avec une CNC (gravure à l’anglaise)

Nous y voilà, ma petite CNC étant maintenant 100% opérationnelle, je peux enfin m’attaquer à la gravure de PCB (circuits imprimés) « à l’anglaise ».

Avant d’entrer dans les détails, voici les grandes étapes du processus :

  • Conception du circuit électronique avec un outil de CAO
  • Modélisation de l’implantation des composants, toujours avec un outil de CAO
  • Export des pistes du circuit au format GERBER et du plan de perçage au format EXCELLON
  • Chargement des fichiers exportés dans FlatCAM, génération des géométries, génération des fichiers pour la CNC
  • Gravure du PCB avec un logiciel de pilotage de CNC (Candle)

Continuer la lecture

CNC : dernières améliorations

Dans le précédent article j’ai décrit comment j’avais remplacé tout l’électronique de ma petite CNC pour régler des problèmes de fiabilité/stabilité.

Cette fois-ci, on va s’attacher à régler 4 autres problèmes :

  • La machine vibre quand même beaucoup (elle est posée directement sur mon plan de travail en chêne). Ca peut avoir un impact sur la précision, mais c’est surtout le bruit qui me gène.
  • Le plan de travail de la machine en aluminium n’est pas tout à fait plan, j’ai constaté 1 mm d’écart entre le bord gauche et le bord droit. Lors de gravure déco sur bois, ce n’est pas très gênant, mais pour graver des PCB, où la couche de cuivre à retirer est très fine, ce n’est pas acceptable.
  • La machine ne peux pas percer ou fraiser complètement la matière sous risque d’endommager la fraise et le plan de travail en aluminium.
  • Le système de fixation vendu avec la machine est simplement une horreur à utiliser.

Continuer la lecture