CNC, analyse des problèmes…

Suite à l’assemblage du kit, bien que j’ai pu faire quelques essais, je me suis heurté à un problème de stabilité : au bout d’un certain temps (aléatoire), la machine se met à bloquer, sauter des pas, ce qui me force à abandonner l’usinage.

Le vendeur, bien que très poli, n’a jamais pu m’aider davantage que « vérifiez que tout est bien vissé »… J’ai fait de mon mieux pour diagnostiquer le problème moi-même, mais il me manquait pas mal d’infos…

Note du 09/09/2017 : je ne recommande absolument pas ce vendeur Ebay (jzelectric), ils sont en apparence très polis, mais leur SAV est complètement incompétent et leur spécialité est de gagner du temps pour vous empêcher de mettre un avis négatif dans les 2 mois qui suivent la vente. C’est dit.

Bref, aux grands mots, les grands moyens, j’ai décidé de changer un certain nombre de choses :

  • Le shield : celui livré n’a aucune documentation de disponible. J’ai trouvé le site à priori officiel (ici), mais pas de datasheet. Pas mieux du côté du forum officiel, où le fabricant se contente de dire que la carte est livré avec le bon paramétrage (cavaliers pour le microstepping) sans en donner le détail. De plus, il n’est pas nativement compatible avec GRBL 1.1, même si quelqu’un a fait un portage.
  • Les pilotes de moteurs pas-à-pas : idem, ceux livrés sont des clones du Pololu A4988, je ne sais pas vraiment ce qu’ils valent ni comment les étalonner (j’ai tenté la méthode « à tâtons »).
  • Les moteurs pas-a-pas : encore une fois, aucune info sur les moteurs. J’ai demandé au vendeur, il n’a pas pu m’en dire plus que « Rated voltage: 4.8V Rated current: 1.7A »… ce qui ne m’aide absolument pas. Rien sur le couple, la précision, l’angle des pas (là, on se doute que c’est 1.8°)…
  • L’alimentation : en théorie, celle livrée est suffisante, mais au point où j’en suis, j’en ai commandé une autre, cette fois de 10A, surtout que j’ai pris des moteurs un peu plus costauds.

Je soupçonne que le souci vient des moteurs ou des pilotes de moteurs, mais rien de sûr.

Maintenant, quelques infos qu’il a fallu retrouver concernant le châssis :

  • Une fois encore, rien n’étant indiqué, il faut mesurer soi-même : la tige filetée qui permet de déplacer les axes est de diamètre 8mm, avec un pas de 2mm entre chaque filet et une révolution complète provoque un déplacement de 8mm le long de l’axe.
  • Dans sa configuration livrée, la machine utilise un microstepping au 1/16, soit un pas devient 16 micro-pas. Ça permet de gagner en précision, mais en contre-partie, on perd en couple. Pour ne rien changer, il a fallu faire quelques mesures et calculs pour déduire ce microstepping, le vendeur ne fournissant aucune information de ce type.J’ai fait des essais en paramétrant la machine en « fullstep » (pas de microstepping) : les moteurs vibraient dans tous les sens. Quand on se déplace directement d’un pas au suivant, le déplacement est toujours violent et il met un peu de temps à se stabiliser. Pendant l’utilisation d’une CNC, comme il y a beaucoup de déplacements en permanence, ça secoue pas mal. Le microstepping permet donc aussi de limiter cet effet indésirable, je garderai donc ce paramétrage au 1/16.

Un dernier mot sur le firmware livré : je pensais qu’il était sur la version 0.8 de GRBL, car c’est ce que revoie l’Arduino Nano quand on l’interroge via l’interface série. Sauf que quand on regarde la configuration chargée, elle correspond à la version 0.9 et non à la 0.8. Nous avons donc affaire à une version 0.9 modifiée, qui ne renvoie même pas sa vraie version…

Le bilan de tout ça est clair : quand on achète cette machine, on ne sait pas vraiment ce que l’on achète, tant au niveau matériel que logiciel. Il devient donc très difficile de la faire évoluer, de la customiser, de remplacer les logiciels fournis etc. Ce qui est un comble quand on sait que pour l’essentiel, ces logiciels sont Open Source.

La bonne nouvelle maintenant, c’est que j’ai pu en tirer les informations nécessaires pour remplacer tout le matériel douteux/opaque et repartir sur une vraie base Open Source, documentée et évolutive. Et le châssis, quant à lui, me paraît correct. Idéalement, j’aurais préféré des pièces en alu plutôt que des pièces imprimées, mais on est sur une machine low cost, il faut rester réaliste.

Une réflexion au sujet de « CNC, analyse des problèmes… »

  1. Ping : CNC : remplacement de l’électronique de contrôle (Protoneer 3.51) et améliorations | Le Labo : impression 3D, robotique et autres projets DIY (Arduino…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *